D’après l’enquête Capacités, aides et ressources des seniors (CARE) réalisé par la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (DRESS), un senior vivant à domicile sur cinq déclare, en 2015, recevoir une aide régulière pour effectuer des actes essentiels de la vie quotidienne du fait de leur âge ou de leur état de santé. 15 000 personnes âgées de 60 ans ou plus et vivant à domicile ont été interrogées.

Sans surprise, l’enquête révèle que l’aide aux activités de la vie quotidienne augmente avec l’âge et le niveau de perte d’autonomie. L’étude montre que les femmes sont plus nombreuses à déclarer recevoir de l’aide que les hommes (26 % contre 14 %), résultats qui peuvent s’expliquer par la plus grande longévité des femmes.

Qui sont les aidants ?

L’entourage, majoritairement les enfants (55 %) et le conjoint (38 %), joue un rôle majeur et diversifié dans l’aide régulière apportée aux seniors français. Parmi les 3 millions de seniors aidés, près d’un sur deux déclare l’être uniquement par son entourage (48 %), particulièrement présent pour faire les courses, prendre rendez-vous chez le médecin ou gérer le budget où leur aide dépasse de loin celle des professionnels. L’aide de l’entourage est majoritaire chez les seniors les plus autonomes.

Les professionnels aidants, quant à eux, apportent leur aide dans 19 % des cas. Elle est principalement centrée sur le ménage, la vaisselle ou la lessive et sur la toilette et l’habillement de la personne âgée.

L’aide mixte, combinant l’aide de l’entourage et des professionnels, est plébiscitée dans 34 % des cas. La division des tâches est particulièrement présente pour les personnes les plus dépendantes, c’est-à-dire celles pouvant bénéficier de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA).

Nombre d’aidants et d’heures aidées par seniors

La moitié des seniors aidés à domicile (47 %) le sont par un seul aidant, qu’il soit de l’entourage ou professionnel. Près d’un quart est accompagné par deux aidants et le dernier quart par trois aidants ou plus, en corrélation directe avec le niveau de dépendance de la personne aidée.

La moitié des personnes âgées sont aidés pour une durée d’au moins huit heures par semaine. Cette durée peut grimper jusqu’à plus de 53 heures pour les seniors les plus dépendants, alors que les plus autonomes ne seront aidés que 5 heures ou moins dans une semaine.