Ce qu'il faut savoir

Anticiper la baisse de revenu

Le passage à la retraite est souvent synonyme de baisse de pouvoir d’achat. Afin de compenser cette perte, vous pouvez vous constituer une épargne-retraite. À la retraite, vous pourrez en profiter sous la forme d’un capital ou sous la forme d’une rente, qui constituera un complément de revenu régulier.

Connaître les spécificités de votre régime

La baisse de revenu prévisible au départ à la retraite varie en fonction de la vie active que vous avez vécue, selon le régime de retraite auquel vous êtes rattaché.  

En France, on dénombre 35 régimes de retraite différents. Le plus connu reste le régime général qui concerne 71% des actifs*. Il est géré par la Caisse nationale d’assurance vieillesse pour le régime de base, et par l’Arrco pour le régime complémentaire. Viennent ensuite les régimes de la fonction publique, et les régimes des non-salariés. 

*Source : La retraite en clair



Trouver la solution qui vous convient

Pour beaucoup, le premier réflexe en termes d’investissement pour la retraite reste la souscription d’une assurance-vie. Placement préféré des Français, l’assurance-vie peut prendre plusieurs formes, notamment selon les combinaisons entre fonds en euros et unités de compte. Pour se constituer une épargne sûre et performante dans la durée, mieux vaut être accompagné par un expert en ce domaine.

D’autres solutions existent comme le contrat PERP, réservé aux personnes imposables puisqu’il permet de préparer votre retraite en réalisant des économies d’impôts.

Peur de l’avenir : deux tiers des français sont concernés

deux-tiers-des-francais-ont-peur-de-l-avenir
decoration image PREVOYANCE

Nos solutions