L’égalité salariale femmes-hommes fait désormais l’objet d’une obligation de résultats. Depuis le 1er mars 2019, les entreprises françaises de plus de 1000 salariés doivent mesurer et publier leur note globale à l’index de l’égalité femmes-hommes.

L’analyse s’effectue selon cinq indicateurs réglementaires :

• Écart de rémunération femmes-hommes (noté sur 40 points)
• Écart dans les augmentations annuelles (20 points)
• Écart dans les promotions (15 points)
• Augmentations au retour de congé maternité (15 points)
• Présence de femmes parmi les plus gros salaires de l'entreprise (10 points).

L’égalité professionnelle est une valeur inscrite de longue date dans la politique RH de l’entreprise et PRÉVOIR publie une note de 89/100 pour l’année 2018.

Quelques chiffres 

La part des femmes est de 52,3 % dans l’entreprise. 40 % des cadres sont des femmes et quatre d'entre elles sont membres du comité de direction. 
L’écart de rémunération entre les femmes et les hommes est de 1 % en 2018, pour les cadres comme pour les non-cadres.
Par ailleurs, le conseil d’administration de la Société Centrale Prévoir compte quatre femmes sur neuf membres.