La perte d’autonomie peut entraîner de nombreux nouveaux besoins : aménagement du domicile, aides pour les tâches de la vie quotidiennes ou les soins, matériel spécialisé ... Les frais peuvent finalement être très élevés. Mieux vaut donc les anticiper. Des solutions d’assurance dépendance peuvent vous accompagner.

Quels sont les avantages du maintien à domicile ?

Le maintien à domicile respecte le souhait de la personne en la laissant le plus longtemps possible dans un environnement connu, où elle a son confort, et ses repères, et ce, même en situation de perte d’autonomie. On trouve chez soi un bien-être précieux et sans équivalent. Cette solution permet également d’éviter le recours aux établissements spécialisés ou hospitaliers, souvent plus coûteux. 

Pourquoi choisir le maintien à domicile ?

Par ailleurs, les changements ont souvent un impact négatif sur le moral et la santé d’une personne en perte d’autonomie. Le départ du domicile peut présenter un risque important de dégradation de la situation. De plus, rester chez soi permet de conserver ses interactions sociales, ce qui prévient les risques de fragilisation de la santé. Cependant, cela nécessite la mise en place d’une nouvelle organisation pour aider la personne chez elle. 

Quel est le coût de la perte d’autonomie ?

Que la perte d’autonomie soit soudaine ou progressive, temporaire ou de longue durée, elle entraîne de nouveaux besoins tels que des aménagements dans le domicile pour faciliter les déplacements et tâches quotidiennes, le recours à des aides à domicile régulières (s’habiller, se nourrir, se laver) ou les soins médicaux, l’achat de matériel spécialisé (lit médicalisé, baignoire à porte, monte-escalier mécanique, fauteuil roulant, etc.), ou encore des services de transports dédiés. 

Cependant, si les soins sont pris en charge par la Sécurité sociale et éventuellement par votre mutuelle complémentaire, ce sera à vous d’assumer financièrement ces aménagements. Par exemple, le coût moyen de l’aménagement du domicile s’élève à 4 280€1. Ces frais sont en partie assumés par les proches, ce qui peut lourdement peser sur leurs finances, surtout s’ils subviennent également aux besoins de leurs enfants. Mieux vaut donc s’y préparer à l’avance pour mieux vivre demain, dès aujourd’hui.

Quelles solutions pour anticiper la perte d’autonomie ?

La perte d’autonomie est souvent un processus de longue durée, qui résulte de problèmes médicaux antérieurs. Pour prévenir la dépendance, mieux vaut donc prendre toutes les mesures nécessaires dès les premières fragilisations de l’organisme, notamment à l’occasion d’une fracture ou d’une maladie grave. Par exemple, en cas de fracture, la location d’un fauteuil roulant permet à la personne de continuer à se déplacer, et de ne rien perdre de son autonomie. La meilleure option est la prévention.

PRÉVOIR aide les personnes à rester chez elles le plus longtemps possible. Les garanties sont proposées dès la dépendance légère, sous la forme d’un panier de services et d’un financement de l’aménagement de l’habitat en cas de dépendance partielle. En cas de dépendance totale, une rente mensuelle est versée, permettant de financer une partie de l’intervention des auxiliaires de vie ou de l’établissement spécialisé. 

Pour en savoir plus sur la perte d’autonomie et les solutions pour la prévenir, demandez votre magazine gratuit, PRÉVOIR, LE MAG n°2, Bien vieillir chez soi.

_____________________________

1 Drees, « Les retraités et les retraites », édition 2019

Demander mon magazine gratuit