En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Accepter
PRéVOIR : Des solutions pour toute la famille, pour toute la vie !
Votre Espace Client
Votre contrat santé
Votre assurance de prêt

Les dossiers

Les idées reçues sur le sommeil

Apprendre en dormant, c’est possible ?
Peut-on manger une orange avant d’aller se coucher ?
Faut-il une bonne literie pour tomber dans les bras de morphée ?
Faisons le point sur les idées reçues.

 

 

Après minuit, le sommeil n’est plus récupérateur. Faux.
Il est vrai que les trois premières heures de sommeil permettent de mieux récupérer. Mais c’est le cas avant ou après minuit.  

 

Faire du sport empêche de s’endormir. Vrai. 
Pour bien dormir, la température du corps doit baisser, alors que la pratique du sport la fait monter. Mais il ne faut que 2 h au corps pour se refroidir avant de pouvoir s’endormir. En revanche, dormir les pieds froids maintient une température plus élevée du reste du corps, d’où l’efficacité de la bouillotte aux pieds.

 

 

Les femmes sont plus insomniaques que les hommes. Vrai. Les femmes sont deux fois plus touchées que les hommes. Plus sensibles aux tracas du quotidien et au stress, l’anxiété les empêche plus fréquemment de trouver le sommeil. 

Le lait chaud fait dormir. Faux. 
Il est vrai que le lait contient une substance qui peut aider à dormir : le tryptophane. Mais il contient aussi des composants qui ont un effet contraire. Plus que ses composants, c’est plutôt la chaleur qui peut procurer une sensation d’endormissement. Préférez une tisane, à moins que vous ne soyez sensible à la valeur symbolique du lait maternel qui, lui, a un effet anxiolytique… sur les bébés. 


Il ne faut pas manger d’oranges le soir. Faux. 
L’absorption de la vitamine C n’a aucun effet significatif sur le sommeil. Et la goyave, le persil ou le navet, jamais déconseillés par les médecins avant le coucher, en contiennent plus encore que l’orange.


Une bonne literie, c’est le secret d’un bon sommeil. Faux. 
Les bienfaits d’une nouvelle literie ne sont pas prouvés. Rien ne sert, non plus, de changer un sommier quand vous changez un matelas. En revanche, il est utile de retourner sa literie à chaque changement de saison pour aérer le matelas et répartir les pressions. 


Le sommeil paradoxal est LE moment où l’on rêve. Faux.
 Le sommeil paradoxal correspond à un moment intense de l’activité cérébrale, mais nous rêvons aussi durant les autres cycles. 


Il faut dormir 8 heures par nuit. Faux.
 En moyenne, un adulte a besoin de 7 heures de sommeil par nuit en semaine, un peu plus le week-end. 80% des gens ont besoin de 6h30 à 7h30 de sommeil par nuit, y compris les personnes âgées. 

Il faut compter les moutons pour s’endormir. Vrai. 
L’idée est d’évacuer les tensions de la journée avant de pouvoir s’endormir. Pour basculer dans le rêve, il est nécessaire de se concentrer sur quelque chose de différent, comme compter les moutons. On peut aussi s’imaginer dans un paysage agréable. 

 

 

On apprend en dormant. Faux
Rien ne sert de vouloir apprendre une nouvelle langue en écoutant toute la nuit sa leçon avec des écouteurs. En revanche, faire suivre un apprentissage par un moment de sommeil est une bonne façon de l’ancrer dans sa mémoire. Mais passez une nuit blanche à réviser, et il n’en restera rien sur le long terme.


Partager sur :    
Retour à toutes les dossiers